Culture

C’est quoi le gaullisme social ?

C'est quoi le gaullisme social ?

C’est quoi le gaullisme social ?

Le gaullisme est devenu un mouvement politique décidé à soutenir les idées de Charles de Gaulle sur la nécessité d’un pouvoir démocratique fort, auquel on avait ajouté un volet social : la volonté d’associer le capital et le travail.

Quel est le parti politique de Charles de Gaulle ?

Union des démocrates pour la République
Charles de Gaulle/Partis

Quand de Gaulle quitte le pouvoir en 1946 ?

janvier 1946
En janvier 1946, de Gaulle démissionne de la présidence du Gouvernement provisoire parce qu’il est en désaccord avec les partis qui se préparent à rétablir le régime d’assemblée.

Est-ce que le gaullisme est une vision de la France d’aujourd’hui?

  • Contrairement à la caricature que l’on nous prête quotidiennement, le gaullisme n’est nullement la volonté de revenir à une politique menée dans les années 60 ! Le gaullisme a une vision qui s’ajuste sans commune mesure à la modernité et aux problèmes de la France d’aujourd’hui !

Qu'est-ce que le gaullisme orthodoxe?

  • C’est donc bien que le gaullisme ce n’est pas seulement la réalisation de la grandeur et de l’indépendance de la France mais que c’est également la réalisation de certaines idées, la référence à certains principes, bref une doctrine politique. Le gaullisme orthodoxe a été incarné autrefois par Louis Vallon, Pierre Lefranc, Jacques Baumel, etc .

Pourquoi le général de Gaulle s'y est opposé?

  • Le général de Gaulle s’y est toujours opposé. Il ne voulait pas que sa pensée fût enfermée dans la rigidité d’une doctrine (…) Le gaullisme, c’est le refus de la fatalité. Le gaullisme c’est le mot par lequel nous désignons dans notre histoire la volonté humaine, lorsqu’elle est fermement opposée au renoncement »…

Quelle est la politique européenne de Charles de Gaulle?

  • » Charles de Gaulle, Mémoires d’Espoir La politique européenne du général de Gaulle est toute entière résumée par le fameux compromis du Luxembourg, conséquence de la crise de la chaise vide, celle-là même étant causée par la volonté des autres nations européennes d’appliquer le vote à la majorité qualifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page