Culture

Comment manger l’ail sauvage ?

Comment manger l'ail sauvage ?

Comment manger l’ail sauvage ?

Les bulbes, feuilles, tiges, boutons floraux et les fleurs se consomment crues (en salade, pesto, au vinaigre, en décoration…) ou cuites. Cuit, l’ail sauvage (feuilles, boutons et fleurs) perdra une partie de son fin goût en ail.

Où trouver de l’ail sauvage ?

Dans quelles régions pousse l’ail des ours ? Cette jolie plante herbacée sauvage pousse spontanément dans les sous-bois, et les forêts de hêtres, de charmes ou de chênes, dans des zones plutôt humides et ombragées. On le trouve beaucoup en montagne, jusqu’à 1600 m d’altitude.

Comment reconnaître l’ail ?

Les jeunes feuilles ont une forme de lance et deviendront plus ovales avec le temps. J’en prends une entre mes mains, elle n’a pas de poil et elle est toute molle. Toute la plante émet cette odeur caractéristique d’ail. E. B.

Quand cueillir l’ail des bois ?

Attends trois ou quatre semaines après que les feuilles soient sorties du sol avant de cueillir l’ail des bois. En effet, le bulbe devient de trois à cinq fois plus gros durant cette période. Si tu le cueilles plus tard, le bulbe sera plus gros et tu obtiendras la même quantité d’ail en cueillant moins de bulbes!

Où trouver l’ail des ours dans la nature ?

On trouve l’ail des ours dans les sous-bois assez humide et on le repère d’abord à l’odeur. « C’est une plante à fleurs blanches de 20 à 30 cm de hauteur qui forme parfois de vastes colonies dans les sous-bois frais ou le long des ruisseaux, poursuit le spécialiste. E. B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page