Culture

Comment marche les CDS ?

Comment marche les CDS ?

Comment marche les CDS ?

Un CDS, ou Credit Default Swap, est un contrat de gré à gré entre un acheteur et un vendeur de protection contre le risque de défaut d’un émetteur. Le premier va payer une prime, le prix du CDS, au second pour protéger son portefeuille obligataire.

Qui émet des CDS ?

Un CDS (credit default swap) est une sorte d’assurance par laquelle un établissement financier se protège du risque de défaut de paiement d’un crédit en payant une prime. Contrairement à ce que leur nom laisse entendre, ces dérivés de crédit s’apparentent plus à des options qu’à des swaps.

Comment lire un CDS ?

La valeur d’un CDS est exprimée en points de base par rapport à l’encours notionnel (l’encours de la dette de référence). Ainsi, un CDS à 5 ans de 200 pdb indique que l’acheteur devra payer 2% du notionnel chaque année pendant 5 ans au vendeur, en l’absence d’aléa de crédit.

Pourquoi acheter des CD ?

Les CDS, c’est quoi ? Les CDS (Credit Default Swap) sont des produits dérivés qui jouent le rôle d’assurance. Ils permettent de se protéger contre le non remboursement d’une dette. … ont pu acheter auprès d’assureurs des CDS pour se couvrir au cas où l’État grec ne rembourserait pas ces obligations.

Quel rôle ont joué les CDS dans la crise financière de 2008 ?

Ils ont déjà joué un rôle déstabilisateur à la suite de la chute de la banque Lehmann Brothers à l’automne 2008, qui a entraîné des effets en chaîne dévastateurs sur l’assureur AIG et les créanciers de ce dernier.

C’est quoi un CDO en finance ?

Le CDO désigne une opération de titrisation qui consiste à transformer certaines dettes en titres financiers. Ils rendent liquides des créances qui ne l’étaient pas. Un CDO, abréviation pour collateralized debt obligation, est une structure de titrisation d’actifs financiers dont la nature peut être très diverse.

Comment valoriser un CDS ?

Valorisation : le pricing d’un CDS consiste à déterminer le montant de la prime que doit payer l’acheteur de protection pour qu’il soit totalement indemnisé en cas de défaut de l’entité de référence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page