Moteur d’occasion au service des professionnels

Le moteur est la pièce phare d’une voiture. Lorsque celui-ci présente des dysfonctionnements ou est en mauvais état, il faut réagir rapidement avant que les réparations ne coûtent une somme faramineuse. Évidemment, un moteur neuf vaut une petite fortune. Il faut donc un budget assez conséquent pour en obtenir un. L’achat de moteur d’occasion est ainsi la meilleure solution !

Quand réparer son moteur ?

Selon le problème repéré sur le moteur de véhicule, il faut effectuer une réparation ciblée ou changer entièrement le moteur. Ces situations suivantes nécessitent une réparation de moteur :

– Le joint de culasse est en mauvais état et le bloc moteur est perméable : une fuite est présente dans le moteur interne et l’huile passe dans l’eau. Le cas échéant, le joint de culasse est à remplacer ou il faut diluer un produit anti-fuite dans l’huile. Le remplacement de cette pièce peut prendre 6 heures et le coût est d’environ 600 €. Si le résultat n’est pas efficace, le moteur devra être remplacé.

– Le joint de culasse s’est cassé : cela peut arriver lorsque le joint a atteint une température élevée. Le liquide de refroidissement a atteint une température élevée, ce qui a provoqué la dilatation du métal. Si la fuite vient de l’extérieur, il est facile de changer le joint de culasse.

– La bielle est cassée : la bielle est une pièce mécanique qui comporte anneau connecté à une pièce en métal, un écrou de fixation et deux vis. Elle doit être lubrifiée pour pouvoir fonctionner correctement. La bielle coule quand le chauffeur surchauffe ou l’huile est insuffisante. Cela peut impacter le coussinet qui produira des bruits étranges et suspects. Ici, il faudra couper le moteur et le faire réparer.

– La culasse est fêlée : si le moteur a un faible kilométrage, une réparation peut s’avérer utile. Mais si la culasse est totalement endommagée, le coût de l’intervention est compris entre 1500 et 3000 € pour 6 heures de travail. Dans le cas où la culasse est confrontée à une surchauffe, elle sera mise à l’épreuve et rectifiée par la suite.

Dans tous les cas, si vous envisagez de changer de moteur, un diagnostic s’impose. Ce dernier est indispensable afin de pouvoir optimiser les coûts. Un mauvais diagnostic peut fausser la donne et générer des réparations coûteuses.

Remplacer le moteur

Le moteur doit impérativement être remplacé lorsque des pièces importantes sont soumises à une usure sévère. Il en est de même pour les pièces irréparables telles que des joints de culasse ou autres. Quand le moteur a fait son temps et pour éviter une casse totale, un remplacement intégral est de mise. Pour une totale sécurité, il faut confier cette intervention à un professionnel dédié. Sachez que le changement du moteur est faisable si la puissance du véhicule n’est pas augmentée. Si la puissance est revue, une autorisation est indispensable.

Si votre bielle perfore le carter ou l’arbre à cames est cassé (moteur diesel), il faudra changer rapidement le moteur. Dans ces cas-là, le moteur s’arrête brutalement et ne peut pas être réparé. Il est alors recommandé d’investir dans un moteur d’occasion plutôt que d’aller acheter un vieux bloc dans un état acceptable. Un moteur de la marque Renault, Peugeot, Volkswagen, Audi, BMW… sera à un prix abordable sans faire l’impasse sur sa qualité.

Comment remplacer l’ancien moteur par le moteur d’occasion ?

Pour remplacer l’ancien moteur par un nouveau moteur, voici les étapes à suivre :

– Faire la dépose de l’ancien moteur : il faut retirer le capot et vidanger le moteur. Le conduit d’air sera ensuite ôté. Le démarreur et l’alternateur seront également retirés. Il faut par la suite désalimenter le câblage électrique et séparer le moteur et la transmission. Les supports du moteur sont à dévisser pour extraire le moteur avec une nacelle élévatrice.

– Procéder à la pose du nouveau moteur : le moteur d’occasion descendra dans le compartiment. Puis, il faut le fixer sur les différents supports et le connecter à la transmission. Des opérations de connexion interviennent ensuite. La connexion avec les tubes du liquide de refroidissement, le conduit d’air, etc.

Le moteur aide à rouler dans les conditions les plus favorables. Il doit donc être vérifié régulièrement pour que son fonctionnement soit optimal. Le changement de certaines pièces est possible pour les petites pannes. Mais dans le cas de pannes plus importantes, le changement du moteur est une nécessité.

Laisser un commentaire