Sante

Ordre des pharmaciens : missions et fonctionnement

Si vous êtes intéressé(e) par une carrière dans le domaine de la pharmaceutique, vous vous demandez peut-être ce qu’est l’Ordre des pharmaciens. Cette institution a été créée avec l’objectif de défendre les intérêts et les principes fondamentaux dans la profession de pharmacienne / pharmacien. Cet organisme s’appuie à ce jour sur un conseil national ainsi que sur 12 conseils régionaux. Dans cet article, nous verrons un peu plus en détails les 4 missions de service public qui sont confiées à l’ordre des pharmaciens : veiller à la compétence des pharmaciens, promouvoir la santé publique et la qualité des soins, assurer le respect des devoirs professionnels, assurer la défense de l’honneur et l’indépendance de la profession. Nous verrons aussi comment s’organise le conseil pour pouvoir mener à bien les missions qui suivent.

Veiller à la compétence des pharmaciens

Comme on peut le lire au sujet du conseil de l’ordre des pharmaciens dans cet article traitant de l’Ordre des pharmaciens à Lille, la première mission de l’institution est d’assurer la compétence des pharmaciens. Pour ce faire, l’Ordre exige que tous les pharmaciens y soient inscrits et qu’ils participent à la formation continue. L’Ordre encourage également à la recherche et au développement dans le domaine de la pharmacie, afin de permettre aux pharmaciens de se tenir au courant des derniers développements dans leur domaine. En remplissant ces missions, le conseil contribue à garantir que les pharmaciens sont en mesure de s’occuper au mieux des patients qui font appel à eux.

Promouvoir la santé publique et la qualité des soins

En tant que professionnels de la santé, les pharmaciens jouent un rôle important dans la promotion de la santé publique et de la qualité des soins aux patients. Afin de leur permettre d’atteindre ces objectifs là au mieux, le conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP) s’efforce d’établir et de maintenir des normes élevées pour toutes les pratiques pharmaceutiques (éducation thérapeutique, dossier pharmaceutique…) et veille aussi par exemple à lutter contre les contrefaçons de médicaments et tout ce qui pourrait nuire à la qualité des soins et à l’exécution du métier de pharmacien.

Assurer le respect des devoirs professionnels

L’Ordre des pharmaciens a comme troisième mission de service public de veiller à ce que les devoirs professionnels soient respectés. Cela passe par deux aspects qui sont la conciliation et la discipline d’une part et par la gestion du code de déontologie d’autre part. Conjuguée à la première mission qui est de veiller à la compétence des pharmaciens, cette autre mission contribue à ce vous soyez en face d’un professionnel compétent et respectueux des codes d’exercice du métier lorsque vous devez vous rendre dans une pharmacie d’officine pour aller y chercher vos médicaments.

Assurer la défense de l’honneur et l’indépendance de la profession

Quatrième et dernière mission de l’Ordre des pharmaciens, assurer la défense de l’honneur et de l’indépendance de la profession de pharmacien. Cette dernière mission peut par exemple recouvrir un aspect juridique en assurant la défense des pharmacies devant les tribunaux.

Comment l’ordre des pharmaciens fonctionne-t-il ?

Comme nous l’avons vu en amont, et comme vous pourrez le voir ici, l’ordre s’appuie sur un conseil national (CNOP) et sur douze conseils régionaux (Les CROP). Le conseil agit selon une répartition en 7 sections métiers qui sont les suivantes :

  • Section A : Titulaires d’officine
  • Section B : Industrie
  • Section C : Distribution en gros
  • Section D : Adjoints d’officine
  • Section E : Outre-mer
  • Section G : Biologistes
  • Section H : Établissements de santé

Tout cela représente de nombreux conseillers ordinaux, mais aussi de nombreuses collaboratrices et de nombreux collaborateurs qui permettent à l’ordre d’être un appui à toutes les étapes clés de la vie des pharmaciens, mais aussi dans les moments difficiles qu’ils pourraient rencontrer.

En résumé

L’Ordre des pharmaciens est un élément important pour toutes celles et tous ceux qui choisissent d’adopter la profession de pharmacien. Il garantit que toutes les pharmaciennes et tous les pharmaciens sont en mesure de fournir les meilleurs soins que possible à leur clientèle et défend toutes les pharmaciennes et tous les pharmaciens. Et il le fait aussi bien sur le plan individuel, pour aider une pharmacienne ou un pharmacien dans une situation donnée, que sur le plan collectif, pour défendre les intérêts de la profession dans son ensemble et donc de tous les acteurs qui l’exercent au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page