Actualité

Quel traitement contre les acouphènes ?

Quel traitement contre les acouphènes ?

Quel traitement contre les acouphènes ?

Le traitement médicamenteux des acouphènes Il repose sur l’utilisation de vasodilatateurs, dont l’efficacité est mal établie. Certains antiépileptiques, antidépresseurs ou anxiolytiques peuvent également être proposés, bien qu’ils n’aient pas d’indication officielle dans le traitement des acouphènes.

Quand s’arrête les acouphènes ?

Dans 80% des cas, les acouphènes disparaissent d’eux-mêmes dans les trois mois qui suivent leur apparition. Certains, cependant, deviennent chroniques. Dans ces cas, il est souvent impossible de les faire disparaître complètement.

Comment se manifestent les acouphènes?

  • Description Les acouphènes (ou « bourdonnement dans les oreilles ») se manifestent sous forme de son ou de bruit perçu uniquement par la personne présentant ce symptôme. Le bruit peut être permanent ou survenir par intermittence, de durée très brève ou pouvant persister pendant de grands intervalles de temps.

Comment déceler les acouphènes?

  • Toutefois, il n’existe aucun examen objectif pour déceler les acouphènes. Le diagnostic repose plutôt sur les symptômes, l’histoire de l’acouphène et les questionnaires sur la santé, en particulier sur les répercussions des acouphènes sur la qualité de vie.

Quels sont les types d'acouphènes?

  • Il existe deux types d’acouphènes : les acouphènes « objectifs » : ils sont rares (5% des cas) et correspondent au bruit d’un organe situé à l’intérieur du corps (ex. : bruit du sang circulant dans un vaisseau du cou ou de la tête). Une personne extérieure peut l’entendre. Leur cause doit être recherchée, car un traitement est souvent possible ;

Pourquoi les acouphènes sont rares?

  • Les acouphènes « objectifs » sont rares. Ils sont souvent dus à des maladies vasculaires comme une anomalie d’une artère du cou ou de la tête (artère carotide ou artère vertébrale par exemple) ou à une hypertension artérielle, et ils sont alors pulsatiles (rythmés par les battements du cœur). Très rarement, une tumeur est en cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page