Actualité

Quelle est la situation de la France en 1940 ?

Quelle est la situation de la France en 1940 ?

Quelle est la situation de la France en 1940 ?

Le maréchal Pétain, devenu chef du gouvernement, signe l’armistice le 22 juin 1940. La France se trouve coupée en deux par une ligne de démarcation qui sépare la zone occupée – le Nord et la façade atlantique – de la « zone libre » du Sud. L’armée est réduite, la flotte désarmée.

Quelles sont les conséquences de l’armistice du 22 juin 1940 ?

Il est signé dans la forêt de Compiègne en présence d’Hitler. À cette date, environ 96 000 soldats français étaient morts au combat, et environ 200 000 blessés. Il y a plus de deux millions de prisonniers. En comparaison, 27 000 soldats allemands étaient morts, et environ 111 000 blessés.

Qui a signé l’armistice du 22 juin 1940 ?

maréchal Pétain
Fait marquant de la Seconde Guerre mondiale, le 17 juin 1940 le maréchal Pétain demande aux Allemands l’armistice. Il est signé dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne, le samedi 22 juin 1940 à 18h50 -heure d’été allemande.

Quelle est la situation de la France le 22 juin 1940 ?

Les conditions les prisonniers de guerre (plus de 1,5 million d’hommes) restent en captivité jusqu’à la signature d’un accord de paix ; la moitié nord, ainsi que la côte atlantique, passent sous occupation allemande : c’est la zone occupée, qui couvre à peu près les trois cinquièmes du territoire.

Quelles sont les causes de la défaite de la France en 1940 ?

La cause la plus fondamentale était l’infériorité démographique. En 1938, après l’annexion du pays des Sudètes, le Reich comptait 79 millions d’habitants, presque deux fois plus que la France (41,5) ! L’infériorité numérique s’était aggravée depuis 1914 (68 millions contre 39,6).

Comment la France a été envahie par l’Allemagne ?

Le 3 septembre 1939, suite à l’agression nazie contre la Pologne, la Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l’Allemagne. Pendant 8 mois de « drôle de guerre », les Alliés, retranchés derrière la ligne Maginot, se cantonnent dans la défensive.

Quand et où l’armistice Est-il signé ?

L’armistice est signé le 11 novembre dans la clairière de Rethondes dans la forêt de Compiègne à 5h15 du matin dans un wagon aménagé en bureau pour Foch.

Quand l’Allemagne a signé l’armistice ?

11 novembre 1918
Les délégations allemandes et françaises dirigées respectivement par le général Keitel et le général Huntziger se rencontrent dans la clairière de Rethondes, le , à l’endroit même où avait été signé l’armistice du 11 novembre 1918.

Qui a signé l’armistice 14-18 ?

maréchal Foch
Pour la partie alliée, les signataires sont : le maréchal Foch, commandant suprême des forces alliées ; l’Amiral Wemyss, représentant britannique ; le Général Weygand, chef d’Etat-major du Maréchal Foch. Et du côté allemand : le représentant plénipotentiaire est civil.

Quand la France signe l’armistice avec l’Allemagne ?

Le , la signature de l’armistice à Rethondes (Oise).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page