Actualité

Quelle IRM avec injection ?

Quelle IRM avec injection ?

Quelle IRM avec injection ?

Gadolinium et IRM C’est aujourd’hui le produit de contraste IRM le plus utilisé. Dans les rares cas de contre-indications, il est remplacé par un produit de contraste iodé. En réalité, le gadolinium injecté seul serait potentiellement toxique, notamment pour le cerveau, le cœur et les reins.

Pourquoi faire une IRM avec injection ?

Dans certains cas, la réalisation d’une IRM nécessite l’injection d’un produit de contraste (le plus souvent à base de gadolinium, un métal faisant partie des terres rares). Cette substance opacifie des éléments du corps, pour les rendre visibles sur les images enregistrées pendant l’examen.

Quand Faut-il un produit de contraste pour une IRM ?

Pour visualiser par exemple des structures vasculaires comme les coronaires, l’injection d‘un produit de contraste est obligatoire. Toutefois, lors dIRM où l’injection est obligatoire, le radiologue peut choisir différents produits selon les contre-indications connues chez le patient.

Est-ce qu’on dit un IRM ou une IRM ?

IRM signifie Imagerie par Résonance Magnétique . L’IRM est une technique d’imagerie médicale qui utilise les ondes magnétiques. Elle est employée pour l’imagerie des organes comme le cerveau, la moelle épinicre, les muscles ou le coeur.

Pourquoi faire une IRM pour le cerveau ?

l’I.R.M. permet de détecter des lésions, par exemple en cas de crises d’épilepsie, de malaises, de perte de l’usage de la parole ou d’un membre (tumeur cérébrale, malformation vasculaire, hématome, anomalie acquise ou congénitale des structures cérébrales).

Quels sont les risques d’une IRM avec contraste?

  • Les risques d’une IRM avec contraste peut dépendre de l’agent de contraste utilisé. Certains sont potentiellement dangereux, en particulier pour les patients avec le pauvre rein de santé qui peuvent avoir de la difficulté à leur traitement.

Quelle est l’efficacité d’un contraste?

  • L’efficacité d’un produit de contraste dépend de sa relaxivité (pouvoir de modification des temps de relaxation). On peut distinguer 2 grandes classes de produits de contraste : les chélates de Gadolinium, paramagnétiques, avec un effet principal de rehaussement en pondération T1

Comment fonctionne l’IRM?

  • Comme nous l’avons vu lors de différents articles, l’IRM peut parfois nécessiter l’injection d’un produit contraste. En scanner, le produit de contraste est à base d’iode. L’iode est utilisé comme un pseudo « frein » aux rayons X envoyés par le scanner.

Pourquoi les contrastes ne sont pas directement visibles?

  • Les produits de contraste en IRM ne sont pas directement visibles. C’est le raccourcissement des temps de relaxation T1 et/ou T2 qu’ils entraînent sur les noyaux d’hydrogène situés à leur proximité qui sera à l’origine de la modification des contrastes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page