Actualité

Quelles sont les atteintes reconnues comme TMS ?

Quelles sont les atteintes reconnues comme TMS ?

Quelles sont les atteintes reconnues comme TMS ?

Les TMS sont des maladies qui touchent les articulations, les muscles et les tendons. Tendinopathie, syndrome du canal carpien au poignet, épicondylite au coude, hygroma du genou en sont quelques exemples. Ils s’expriment par de la douleur mais aussi par de la raideur, de la maladresse ou une perte de force.

Comment faire pour reconnaître la maladie de TMS ?

Pour faire reconnaître un TMS comme maladie professionnelle, c’est au travailleur (ou ses ayants droit) de faire la demande de reconnaissance auprès de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) ou de la Caisse de mutualité sociale agricole (MSA) dont il dépend.

Quelle est la première cause de maladie professionnelle ?

Depuis le début des années 1990, on constate une augmentation régulière des maladies professionnelles indemnisées tant au régime général de Sécurité sociale qu’au régime agricole. Les troubles musculo-squelettiques représentent de loin la première cause de maladies professionnelles indemnisées.

Quel est le pourcentage des maladies professionnelles qui sont liées aux troubles musculo-squelettiques TMS ?

Les troubles musculosquelettiques (TMS) et le mal de dos touchent de nombreuses entreprises de tous secteurs d’activité. En France, les TMS représentent 87 % des maladies professionnelles et le mal de dos représente 20 % des accidents du travail.

Quels sont les endroits du corps qui peuvent être touchés par des TMS ?

Les parties du corps les plus fréquemment atteintes sont : le dos, les membres supérieurs (poignet, épaule, coude), plus rarement les membres inférieurs (genoux). Les TMS ont des causes multiples, mais l’activité professionnelle joue fréquemment un rôle dans leur survenue, leur maintien ou leur aggravation.

Quels sont les facteurs favorisant les troubles Musculo-squelettiques ?

Les facteurs individuels L’âge, le sexe ou l’état de santé sont des facteurs aggravants de TMS. Le diabète, les rhumatismes inflammatoires ou le surpoids augmentent le risque. Les femmes sont également plus souvent sujettes aux troubles du canal carpien, par exemple.

Quels sont les avantages d’être reconnu en maladie professionnelle ?

Concrètement, une indemnisation de maladie professionnelle est plus avantageuse que celle d’une maladie simple : cette dernière correspond à 50% du salaire journalier de référence, contre 60% du salaire journalier pour une maladie professionnelle, et même 80% à partir du 29ème jour d’arrêt.

Qui doit remplir la déclaration de maladie professionnelle ?

Si votre médecin traitant estime que la dégradation de votre état de santé est liée à votre travail, celle-ci peut être reconnue d’origine professionnelle. Dans ce cas, vous devez faire une demande de reconnaissance de votre maladie professionnelle auprès de votre organisme de sécurité sociale ( CPAM , MSA ,…).

Quels sont les secteurs d’activité particulièrement concernés par les TMS ?

* Pour le régime général de la Sécurité sociale. des troubles musculosquelettiques. Les TMS sont présents dans l’ensemble des secteurs d’activité. Les industries agroalimentaire et automobile, la métallurgie, la grande distribution et l’aide et les soins à domicile sont cependant plus particulièrement concernés.

Quelles sont les conséquences des TMS pour les organisations ?

On les appelle troubles musculosquelettiques ou TMS. Ils induisent douleurs et gêne fonctionnelle pour les salariés. Les conséquences pour les entreprises, notamment petites et moyennes, sont souvent sous-estimées : absentéisme, désorganisation, baisse de performance, perte de qualité, coûts directs et indirects…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page