Quels sont les signes d’une hémorragie interne ?

Quels sont les signes d'une hémorragie interne ?

Quels sont les signes d’une hémorragie interne ?

Les symptômes d’une hémorragie interne

  • peau pâle : comme la victime perd du sang, elle est anémiée.
  • peau moite et froide.
  • peau bleutée au niveau des mains, des lèvres, etc.
  • sensation de soif.
  • augmentation de la fréquence respiratoire.
  • difficultés à respirer avec sensation d’étouffement.

Quels sont les risques d’une hémorragie ?

Risques encourus Pour la victime : cette perte de sang, abondante et prolongée, peut entraîner une détresse circulatoire ou un arrêt cardiaque ; Pour le sauveteur, s’il a lui-même des plaies sur la main ou s’il reçoit du sang sur les muqueuses (bouche, yeux…), il y a un risque de contamination.

Quels sont les signes d’une hémorragie digestive ?

Une hémorragie digestive peut également s’accompagner d’autres symptômes :

  • une hypotension (pression artérielle anormalement basse) ;
  • une tachycardie (accélération du rythme cardiaque) ;
  • une dyspnée (difficulté à respirer) ;
  • des sueurs ;
  • une pâleur ;
  • des troubles de la conscience et des malaises.

Comment faire pour arrêter une hémorragie ?

On appuie directement sur l’endroit qui saigne avec les doigts ou la paume de la main. Le sauveteur peut se faire aider par un témoin ou même par la victime pour réaliser cette compression. Cette technique est facile et rapide. Elle suffit pour arrêter le saignement en comprimant les vaisseaux qui saignent.

Quelles sont les causes d’une hémorragie digestive ?

Les causes fréquentes d’hémorragies digestives hautes, à savoir la pathologie ulcéreuse, l’hypertension portale, les érosions gastro-duodénales et l’sophagite de reflux, sont responsables d’environ 80 % des épisodes [1].

Est-ce que l’estomac peut saigner ?

Trois endroits différents peuvent saigner : l’œsophage, l’estomac et le duodénum.

Comment surveiller l'hémorragie?

  • On continue de surveiller les signes cliniques (tension, pouls, hémoglobine, pâleur…) afin de constater l’amélioration ou l’aggravation de l’hémorragie. L’hémorragie peut entraîner une « simple hypovolémie », c’est à dire une perte de sang et donc de liquides sans gravité dès lors qu’elle ne dure pas dans le temps.

Comment diagnostiquer une hémorragie?

  • Une hémorragie peut facilement passer inaperçue. La diagnostiquer peut permettre d’éviter des complications mortelles ou de dépister précocement un cancer. Mal de tête, hématome, sueurs froides, sensation de soif abondante… Voici les symptômes à ne surtout pas négliger!

Quel est le risque de souffrir d’une hémorragie?

  • Les personnes qui ont un risque plus élevé de souffrir d’une hémorragie sont principalement les personnes qui prennent des anticoagulants (1 % des Français prendrait des Anti-Vitamine K, un anticoagulant, selon la Haute Autorité de Santé) et les personnes atteintes d’une des nombreuses maladies touchant les mécanismes de la coagulation.

Comment réagir face à une hémorragie?

  • Pourtant, il est important de la détecter et d’arrêter le saignement rapidement. Le sang sert à apporter de l’oxygène à tous nos organes et à le ramener ensuite dans les poumons pour qu’il soit filtré. Une perte importante peut mettre en jeu le pronostic vital de la victime. Il faut réagir vite face à une hémorragie, c’est une urgence !

Laisser un commentaire